Chaque voyage de l’Aquarius abîme un peu plus la crédibilité de l’Union européenne (UE)

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Jacques Dubuisson est fonctionnaire à la retraite et s'intéresse aux problématiques sécuritaires.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

La crise migratoire dure depuis des années et l’Union européenne (UE) en est encore à se demander comment la régler.

L’arrivée massive de migrants en Europe et contre l’avis des peuples européens suscite une vague de défiance augmentée qui balaie tout le continent. En Allemagne, des milliers de personnes défilent chaque jour dans plusieurs villes pour demander la démission d’Angela Merkel et l’arrêt de toute immigration.

En France, l’opinion publique ne supporte plus d’être taxée d’égoïsme alors qu’elle a accueilli des millions d’immigrés cette dernière décennie et a été par tête d’habitants la population la plus généreuse avec les nouveaux arrivants.

Cet article est réservé aux Abonnés. 75% reste à lire.

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Jacques Dubuisson

Jacques Dubuisson est fonctionnaire à la retraite et s'intéresse aux problématiques sécuritaires.