Immigration, africanisation : Charles Consigny et Charlotte d’Ornellas défraient la chronique

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le monde politique et médiatique n’en revient toujours pas. Après la nouvelle polémique concernant Eric Zemmour, deux autres journalistes ont tenu à l’antenne des propos qui dépassent les limites habituellement observées.

Désormais participant de l’émission On n’est pas couché (ONPC) présentée par Laurent Ruquier, l’éditorialiste de l’hebdomadaire Le Point, Charles Consigny a déclaré (1) qu’il est « aujourd’hui en réalité plus facile de réussir (notamment dans les domaines de la mode, de la musique, de la télé, des médias, etc…) quand on est fils d’immigré, noir et pédé. »

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Participante régulière des débats diffusés par la chaîne CNews et éditorialiste chez Valeurs Actuelles, Charlotte d’Ornellas a franchi (2) le Rubicon en parlant d’une « africanisation » de certains quartiers en France depuis une trentaine d’années, faisant ainsi écho aux propos souvent tenus par Eric Zemmour.

« Vous allez à Châteaurouge, il y a une africanisation culturelle (…) quand on va dans certains quartiers où toutes les femmes sont voilées, y’a une islamisation du paysage, une islamisation culturelle. Le visage de la France a changé ces 30 dernières années, » a-t-elle affirmé.

Notes

(1)

(2)

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une pensée sur “Immigration, africanisation : Charles Consigny et Charlotte d’Ornellas défraient la chronique

  • 29 septembre 2018 à 19 h 20 min
    Permalink

    Le poète a dit la Vérité, il doit être exécuté (Guy Béart)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *