Taxe foncière : le propriétaire immobilier est-il un privilégié ou un travailleur ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

La suppression de la taxe d’habitation était selon la majorité présidentielle En Marche une mesure de « justice sociale » puisque cet impôt était paraît-il « injuste ». Acceptons donc ce postulat et posons-nous désormais la question de savoir en quoi un impôt qui ne concerne que les propriétaires – et non plus aussi leurs locataires – serait-il plus juste ?

En effet, et c’est là toute la démagogie de gauche – les intéressés disent désormais « progressiste » car ce serait plus chic – le propriétaire n’est pas seulement un « horrible privilégié » qui « enfonce les travailleurs dans la pauvreté » parce qu’il ne vise qu’à louer son bien « à vil prix ».

Cet article est réservé aux Abonnés. 75% reste à lire.

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Commentaires fermés.