Affaire Benalla : censure massive des non-Macronistes sur Twitter ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Conséquence de l’affaire d’Etat Alexandre Benalla aux révélations inquiétantes ou simple péripétie technique ? Des milliers d’internautes et militants politiques virtuels, de droite comme de gauche, ont découvert la perte soit totale soit partielle de leurs followers sur leur compte du réseau social Twitter.

Parmi eux, Le Politique a perdu soudainement 600 followers sans avoir mené quelque action spécifique. Plus inquiétant, certains s’interrogent sur une potentielle volonté de fichage systématique puisque de nombreux utilisateurs de Twitter ont été contraints de recevoir un code sur leur téléphone mobile afin de réactiver leur compte suspendu pour avoir enfreint les règles d’utilisation.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Beaucoup d’utilisateurs concernés assurent n’avoir pourtant pas enfreint les règles et une majorité note que les comptes concernés partageraient tous en commun le fait de n’être pas favorable à En Marche et à Emmanuel Macron. Aussi, les comptes les plus touchés seraient ceux qui ont le plus commenté l’affaire Alexandre Benalla.

Sans incriminer quiconque ni bien entendu attribuer quelque responsabilité de cette purge virtuelle à En Marche et à Emmanuel Macron, force est toutefois de constater qu’un tel ciblage politique interroge et suscite une inquiétude grandissante quant à l’état de la démocratie et de la République en France.

Déjà pendant la campagne présidentielle 2017, tout ou presque avait été tenté pour priver Le Politique, pourtant de simple droite Républicaine, de moyens de communication et de publication. L’inquiétude de millions de Français, de toute opinion politique, est légitime à mesure que le débat Républicain est réduit et que l’équilibre institutionnel est abîmé.

Lire aussi Après l’affaire Benalla, l’affaire Facebook-Twitter et de la censure En Marche ?

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

5 pensées sur “Affaire Benalla : censure massive des non-Macronistes sur Twitter ?

  • 31 juillet 2018 à 12 h 06 min
    Permalink

    ce macron est la pire pourriture qui ait occupé le poste de président. Menteur, arrogant, méprisant, il n’aurait jamais dû être élu. Il ne l’a été que par défaut face à MLP. Catastrophe pour le pays et en particulier pour les retraités avec la hausse de la CSG.

    Répondre
  • 31 juillet 2018 à 14 h 33 min
    Permalink

    Le president promu comme un paquet de lessive s est révèle au grand jour comme Macron lave plus sale vous vous souvenez de la pub

    Répondre
  • 31 juillet 2018 à 14 h 43 min
    Permalink

    j’ai également été bloqué ce matin sur tweeter . C’est la deuxième fois en 1mois. Pour l’instant je vais sur Face book et je me suis déconnecté de ce réseau sur tous mes appareils. Je conseille à tous ceux qui sont dans mon cas de faire grève et là je pense que les sponsors réagiront……

    Répondre
  • 31 juillet 2018 à 17 h 11 min
    Permalink

    Mais je ne comprends pas pourquoi tout le monde va sur Twitter ou Facebook,moi je n’y suis pas et je m’emporte très bien.Je ne suis jamais censurée.Que tout le monde laisse tomber ces réseaux là et qu’ils restent sur leur propre messagerie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *