Affaire Benalla : une enquête indépendante de la DGSI est indispensable

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le président de la République Emmanuel Macron « assume tout » concernant l’affaire Alexandre Benalla, contredisant au passage tout son gouvernement dont le premier ministre Edouard Philippe s’étant pourtant employé à n’en faire qu’une « dérive individuelle ».

Considérant la nature des faits reprochés aux divers intéressés, considérant la découverte récente d’éléments d’interception électronique en divers endroits du Sénat, considérant l’hostilité accrue dûment présumée de services étrangers, il convient au nom du principe de précaution d’ordonner la mise en place d’une enquête indépendante par la DGSI en collaboration avec tous les organes compétents dont son homologue extérieure la DGSE.

Cette enquête consiste en une précaution élémentaire indispensable afin de s’assurer que cette affaire Alexandre Benalla et tout ce qui graviterait autour ne sont pas le résultat d’une problématique multi-niveaux plus complexe qu’à première vue.

Considérant l’usurpation de titres et d’action opérationnelles de la police nationale, considérant les habilitations conférées, considérant le badge d’accès H au Parlement apparemment confié à Alexandre Benalla, il semble qu’une nouvelle vérification approfondie de tous les personnels en poste à l’Elysée et au Parlement soit nécessaire.

Toute interaction extérieure ainsi que les emplois du temps devraient également être traités. Telle enquête n’est pas justifiée par quelque volonté d’incriminer qui que ce soit mais par le seul souci de s’assurer que le secret de la défense / sécurité nationale n’a pas été compromis au plus haut niveau institutionnel, même de façon involontaire et / ou à l’insu de quelque individu impliqué.

Aussi, le président de la République Emmanuel Macron donnera-t-il évidemment son accord à telle initiative puisqu’il est absolument dans son intérêt et dans celui, souverain, de la République, qu’elle soit menée efficacement.

Aussi, pour garantir son indépendance considérant les effets politiques de l’affaire, telle enquête indépendante de la DGSI devra-t-elle être sous la responsabilité du président du Sénat Gérard Larcher et donc du Parlement, considérant l’implication politique directe de l’exécutif ; gouvernement, ministère de l’intérieur et Elysée compris.

Au-delà des conséquences et des responsables politiques, il revient donc aux organes de renseignement de vérifier l’absolue intégrité de la chaîne institutionnelle, au nom de la République Française et dans le strict respect de la constitution.

Considérant l’intensité des faits présumés et surtout le niveau auquel ils auraient été commis, une enquête indépendante de la DGSI, menée en toute sérénité et sans aucune possibilité d’interférence du pouvoir exécutif, semble logiquement requise. Le Sénat doit se saisir de cette problématique de la plus haute importance et en assumer la supervision.

Lire aussi Alexandre Benalla, seul degré de séparation entre Emmanuel Macron et un fiché S ?

Lire aussi « Exposé personnellement », Alexandre Benalla travaillait quand même à l’Elysée !?

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une pensée sur “Affaire Benalla : une enquête indépendante de la DGSI est indispensable

  • 25 juillet 2018 à 21 h 09 min
    Permalink

    Nous savons depuis peu ,c’est -à-dire depuis que le Président a daigné parler en petit comité , que plusieurs personnes interrogées par les commissions d’enquête n’ont pas dit toute la verité sur certains points ….et pour cause leur poste en dépendait…et ils défendaient leur patron.
    Bien sûr seul Mr.Benalla va porter vraiment le chapeau,le Président étant intouchable.;A la rigueur un ou deux membres de l’Elysée vont se retrouver mutés ailleurs pour cause de réorganisation…ainsi que deux ou trois fonctionnaires ….et on fermera définitivement le dossier…..et pour en être sûr l’apostrophe du Président “ils n’ont qu’à venir me chercher”‘ prend toute sa signification.
    Des mots vides de sens car qui osera le faire et par quels moyens légaux?
    Sa majorité le défendra becs et ongles et empêchera toute action spontanément !
    En l’état il ne risque rien…et il n’a pas l’intention affichée de répondre à une quelconque invitation.
    Il est amusant de remarquer que l’on retrouve cette réplique chez un célèbre caïd des Etats-Unis à l’époque ou ce personnage était quasiment intouchable….Mais un jour il en fut autrement…..et ils sont venus le chercher.!
    La maxime “impossible n’est pas français”” pourrait bien dans d’autres circonstances ,l’avenir n’étant connu de personne, alors se vérifier.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *