“Je sais que je ne réussis pas tout”, c’est bien vrai Monsieur le Président!

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Francis Demay est Saint-Cyrien et Colonel (er), ancien de la MMFL et de la DGSE.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Il se trouve que pour des raisons personnelles, je n’ai pu écouter, en gros, que le tiers de l’intervention présidentielle, dans la seconde partie de son discours. Je m’en réjouis, car ce que j’ai entendu m’est apparu comme un bis repetita. Une succession de phrases, avec de fausses interrogations ; et toujours nombre de lieux communs et/ou de vérités indiscutables.

Au total, rien de nouveau sous le soleil jupitérien ! En revanche quelques contradictions, notamment quand il fait l’éloge de la culture française, alors qu’avant son élection il avait affirmé, haut et fort, que celle-là n’existait pas.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

En outre, il affirme immédiatement après qu’il veut réveiller ou relancer “un imaginaire français? Je me suis donc précipité sur le Petit Robert, et j’y ai trouvé ce que j’attendais : “qui n’existe que dans l’imagination, qui est sans réalité. V. Irréel ; fictif.” Voilà qui promet pour l’avenir de la France et des Français ! Tout cela n’a pas empêché la claque officielle d’applaudir régulièrement, souvent sans motif réellement fondé…

Enfin, à travers des propos de commentateurs, j’ai compris que le Président de la République en avait remis une énième louche sur la “souveraineté européenne”. Là encore, il faudra réviser la Constitution, dans son Titre Premier qui traite “De La Souveraineté” : un Etat ne peut pas vivre sous double souveraineté !

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Francis Demay

Francis Demay est Saint-Cyrien et Colonel (er), ancien de la MMFL et de la DGSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *