Après une visite à l’Elysée, Sherin Khankan prétexte la laïcité pour justifier l’islamisme

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Abasourdi et choqué est-on de voir qu’après que la France ait encore été attaquée par le terrorisme islamiste, le président de la République Emmanuel Macron ne trouve rien de mieux que de discuter de « la place de l’Islam en Europe » (1).

Outre le fait qu’il serait peut-être plus pertinent de s’interroger sur la place des Européens non-musulmans en Europe qui sont – faut-il le rappeler ? – régulièrement, chez eux, la cible de l’islamisme, l’imam danoise Sherin Khankan a expliqué après sa venue à l’Elysée « qu’il faut un président sage pour (…) voir la religion comme une partie de la solution et non le problème. »

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Non seulement une telle assertion contredit profondément les principes fondateurs de la République française mais il y a pire. Sherin Khankan écrit que « le président Macron a une interprétation plus souple de la laïcité » et que « la radicalisation peut être une réaction au sentiment de ne pas appartenir à la communauté ».

Une fois encore, Mme Khankan montre qu’elle n’a strictement rien compris à la France dont la République ne reconnaît aucune communauté mais bien pire encore ose-t-elle expliquer l’islamisme par la laïcité. Non seulement et comme trop souvent, sa religion ne se remet aucunement en question et la faute incombe encore à la France mais il faudra que Sherin Khankan, manifestement provocante ou volontairement inculte, nous explique un jour en quoi la laïcité peut expliquer les massacres perpétrés en Algérie dans les années 1990, le 11 septembre ou encore les Talibans en Afghanistan.

Cette attaque contre la laïcité Républicaine dans les murs de l’Elysée est une atteinte grave contre la République française et Sherin Khankan ferait bien mieux de se garder ses conseils pour elle-même. Après de telles provocations, Mme Khankan n’est pas la bienvenue en France – elle n’a eu aucun mot dans son communiqué pour les victimes de l’attentat de Carcassone et de Trèbes – et il lui est vivement conseillé d’ouvrir un livre qui s’intitulerait « Histoire de France ».

Notes

(1) Quand est-ce qu’Emmanuel Macron s’interrogera sur « la place des Chrétiens d’Orient en Orient » ou sur « la place des Juifs en Europe » dont plusieurs ont été massacrés ces dernières années en France ?

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

2 pensées sur “Après une visite à l’Elysée, Sherin Khankan prétexte la laïcité pour justifier l’islamisme

  • 28 mars 2018 à 10 h 10 min
    Permalink

    Pourquoi laisse-t-on écrire des âneries aussi énormes que cela sur un média …
    Ce même média qui prend bien soin de se désolidariser de l’opinion de ses contributeurs en première ligne !
    Je ne parle même pas de la pauvreté de la langue française utilisée, et ça veut défendre la France !

    Répondre
    • 28 mars 2018 à 10 h 13 min
      Permalink

      Vous avez tout à fait raison “Saladin”…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *