En Marche (LREM) est une majorité jeune et inexpérimentée

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Dominique de Villepin, ancien premier ministre de Jacques Chirac (2005-2007), a prévenu le président de la République Emmanuel Macron du risque relatif à la menée « d’une politique aussi ambitieuse » et sans « alliés, soutiens et dynamique partagée » par La République en Marche (LREM) « très majoritaire, jeune, inexpérimentée ».

Contesté à son époque à l’occasion de la réforme du CIP, l’ancien diplomate appelle le chef de l’Etat à modifier sa méthode de gouvernement s’il souhaite éviter la cristallisation des oppositions contre lui.

« Je crois à la référence de la Constitution de 1958 d’un président arbitre, qui ne peut pas avoir raison sur tout.Attention à la tentation de trop d’autorité, sinon on prend trop de coups et on s’use, » a déclaré Dominique de Villepin au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro le 18 mars 2018.

En effet, sur trois législatives partielles disputées le même jour, seule une paraît encore gagnable pour LREM. En même temps, le mécontentement augmente irrésistiblement dans le pays et Emmanuel Macron bat le record d’impopularité de son prédécesseur François Hollande en dépit d’une couverture médiatique extrêmement favorable.

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *