Brigitte Bardot ne veut pas d’une France devenue « algérienne »

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

L’ancienne actrice française et star mondiale Brigitte Bardot a tenu des propos qui feront encore jaser. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, elle a déclaré « ne pas s’être battue contre l’Algérie française pour accepter une France algérienne. »

Réaffirmant son soutien à Marine Le Pen, présidente du Front National (FN), l’ancienne égérie des réalisateurs devenue une ardente défenseuse des animaux estime « inacceptable » que des femmes puissent se promener habillées de burqas en France et que les « islamistes » sont désormais pratiquement partout dans le pays.

Le respect des traditions et des mœurs locaux doit primer, explique-t-elle déclarant ne pas toucher à la culture, à l’identité et aux coutumes des autres qui, par conséquent, ne doivent pas toucher aux siennes. Quant à l’Union européenne (UE), elle est à la source de bien des problèmes et « il faut en sortir » rappelle l’auteure récente du livre intitulé « Répliques et Piques ».

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *