Opposant féminisme et populisme, qu’a oublié Marlène Schiappa à l’ONU ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Au siège de l’ONU, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a prononcé un discours dans lequel elle se félicite du « retour de la France… et du féminisme ».

Rappelant très justement que la France est à la pointe de ce combat et que plus aucune violence à l’égard des femmes ne doit être tolérée, les analystes diplomatiques s’interrogeront sûrement à quel point ses mots modifieront la position de pays comme l’Arabie Saoudite, ancien membre éminent de la commission des droits de l’homme à l’ONU.

« Les femmes de tous les pays nous regardent et nous demandent de ne minimiser, n’excuser, ne tolérer aucune atteinte aux femmes, nulle part, jamais, » a déclaré Marlène Schiappa dont le discours a quand même dénoncé Boko Haram, Daesh, les mariages forcés et la lapidation.

Mais la partie principale de sa dénonciation dont on aurait pu croire ensuite qu’elle abordait le sujet brûlant de l’ « islamisme » (1) a porté en fait sur le populisme, « un spectre nouveau qui hante l’Europe, menace l’Occident (…) et remet en cause les droits des femmes. »

Une vision que contesteront probablement les spécialistes des droits de l’homme et ceux qui luttent, chaque jour, contre le terrorisme en Europe, en Afrique et partout ailleurs.

Enfin, Marlène Schiappa a annoncé un don de 10 millions d’euros – supplémentaires – du budget de l’Etat à la campagne « she decides » pour le « soutien mondial à l’IVG ». Certains ne manqueront donc pas de poser la question : si le féminisme est de retour, l’islamisme est parti ?

Sources

Annotations

(1) Le mot islamisme n’apparaît pas dans son discours, au contraire du mot populisme cité deux fois.

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *