Immobilier : Pourquoi Emmanuel Macron veut-il tellement le fiscaliser ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Au fond, Emmanuel Macron n’a probablement pas « une dent » contre les propriétaires immobiliers mais sa volonté de fiscaliser bien plus l’immobilier que le reste qu’il nomme « l’économie réelle » pose de véritables questions et inquiète de plus en plus.

Outre l’idée discutable selon laquelle « investir dans des actifs financiers » revient à placer son argent dans l’économie réelle peut-on répondre qu’un bien immobilier n’appartient pas moins à celle-ci considérant le nombre de prestations et services qu’il engendre : construction, entretien, ménage, etc…

Dans l’esprit d’Emmanuel Macron, clair partisan de la mondialisation et à l’instar des classes socio-professionnelles qu’il fréquentait avant l’Elysée, l’individu moderne est de plus en plus nomade et l’ubérisation de l’économie participe directement de cette évolution d’un homme de terroir, attaché à son sol à un homme « moderne », attaché aux technologies et « citoyen du monde ».

Parce qu’il croit que tout le monde a été privilégié comme il l’a été – n’ayant reçu que mille euros par mois pour vivre lorsqu’il était étudiant… – cette vision de l’homo economicus semble prédominer chez Emmanuel Macron et le nom de son parti politique le confirme, puisque nomade l’homme serait donc bien, de gré ou de force, « En Marche ».

Cet article est réservé aux Abonnés. 75% reste à lire.

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.