Et si à l’EM Lyon, Emmanuel Macron avait été Laurent Wauquiez ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Charles Rault est analyste et s'intéresse aux questions internationales et politiques.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Laurent Wauquiez, récemment élu président des Républicains (LR), a été enregistré à son insu à l’occasion d’un cours qu’il donnait à l’EM Lyon. Deux minutes de ses propos enregistrés sur un total de plusieurs heures furent ensuite « découpés » puis « assemblés » pour être diffusés en début de soirée dans l’émission – très connue – de TMC appelée Quotidien et présenté par Yann Barthès.

Non seulement personne ou presque n’a dénoncé le caractère fondamentalement illégal de ces faits mais en plus une « majorité » – celle des « élites » et non celle des Français – s’est acharnée pendant plusieurs semaines à critiquer, attaquer et vilipender Laurent Wauquiez.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Mécontents de constater combien leur agressivité fut contreproductive, en particulier chez les sympathisants de droite qui ont apprécié le « franc-parler » de Laurent Wauquiez, voilà qu’un sondage aux résultats surprenants annonce le dépassement de ce dernier par… Alain Juppé et ce même parmi les militants LR !

Maintenant, imaginez un instant la même situation avec Emmanuel Macron à la place de Laurent Wauquiez. Ce dernier se rend à l’ESJ et entend quelques jours plus tard dans l’émission Quotidien des propos de lui enregistrés à son insu.

Avouez que vous trouvez déjà cela totalement invraisemblable tant « Jupiter » n’a jamais fait l’objet de quelque critique médiatique – et vous avez même fini par vous y habituer – mais alors imaginer quelqu’un d’assez fou parmi les « élites » médiatiques pour l’enregistrer à son insu puis en diffuser les propos, même l’Odyssée de l’espace paraît soudainement plus simple et plus réaliste.

Imaginez ensuite – oui « c’est pas facile ! » répéterait en boucle le regretté François Hollande – que 98% des médias jettent Emmanuel Macron en pâture pour des propos non seulement obtenus illégalement mais en plus sortis de leur contexte général.

Enfin, pensez à leur joie d’annoncer ensuite dans des sondages aux résultats surprenants qu’étonnamment après avoir bombardé les journaux, les radios, les télévisions de messages hostiles à Emmanuel Macron, celui a baissé – soi-disant – dans les sondages.

Cela vous semble impensable, improbable voire carrément pas très honnête ? Et bien c’est exactement le traitement actuellement réservé à Laurent Wauquiez. L’écrire n’est pas prendre parti pour lui car quiconque à sa place serait défendu ici de la même façon. Mais force est de constater que de telles manœuvres inacceptables ne sont menées que contre des personnalités politiques de droite, exclusivement.

Jamais une personnalité « de gauche », et encore plus « progressiste » – c’est-à-dire « pro-Macron » – ne serait ainsi traitée. Pourquoi ? Parce que le « média » en question serait immédiatement fermé et les auteurs immédiatement congédiés. En attendant Yann Barthès et son émission Quotidien sont toujours au programme.

Selon que vous êtes « de droite » ou pas, le traitement médiatique est outrageusement différent, d’où l’intérêt de réitérer une énième fois l’absolue nécessité pour la droite d’exiger l’égalité médiatique, partout, et de s’organiser dans ce domaine avec moyens financiers, formations et éléments de masse. C’est ce que fait déjà Le Politique, pour la France et pour la République.

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Charles Rault

Charles Rault est analyste et s'intéresse aux questions internationales et politiques.

Une pensée sur “Et si à l’EM Lyon, Emmanuel Macron avait été Laurent Wauquiez ?

  • 14 mars 2018 à 16 h 38 min
    Permalink

    Emmanuel Macron n’aurait jamais dit autant de stupidités devant un quelconque public

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *