Taxe d’habitation, En Marche vous aurait menti en 2017 ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Fort peu démocratique fut le comportement d’En Marche et d’Emmanuel Macron pour gagner les élections présidentielles puis législatives en 2017.

Lorsque Cyceon (devenu depuis Le Politique pour sa partie information politique) a révélé en mars 2017 – et sans aucune intention politique d’ailleurs – qu’aucune véritable mesure du programme Macron ne venait compenser la suppression de la taxe d’habitation hormis une simple – et bien entendu très improbable – promesse d’économie, les médias acquis à En Marche et en contravention totale des principes démocratiques élémentaires nous ont accusé publiquement de diffusion de fausses nouvelles – autrement appelées « Fake News ».

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

La panique sembla s’emparer d’En Marche quand nous comprîmes qu’un tel projet mènerait nécessairement à une refonte générale de la fiscalité locale et plus précisément en une transformation de la taxe foncière en une « super-taxe foncière » intégrant une part variable selon le revenu.

Ne comprenant pas comment nous avions pu déduire de leurs projets une telle idée, nous rappelâmes qu’à l’origine d’un tel processus ré-émergeait l’idée d’un « loyer fictif » qui, s’il ne serait bien sûr jamais nommé comme tel, reviendrait alors au même dans les faits. Nous posâmes alors au conditionnel cette question, toujours valable à ce jour : En Marche vers la fin du droit de propriété ?

Lorsque toutes les taxes notamment foncières cumulées – frais de notaire inclus – vous forcent à repayer l’équivalent de la valeur de votre bien immobilier sur environ une trentaine d’années si cette somme avait été placée pendant ce temps à taux d’épargne moyen et avec les intérêts intégralement réinvestis, la question paraît hautement légitime.

L’élection présidentielle 2017 fut potentiellement gagnée sur un mensonge selon lequel les « propriétaires » n’avaient pas à s’inquiéter et que « tout serait compensé par des économies ». C’était faux et nous l’avions parfaitement compris deux mois avant le premier tour de la présidentielle. « Avec moi, la fiscalité de l’immobilier n’augmentera pas d’un centime, » affirmait Emmanuel Macron le 6 avril 2017.

Celui qui veut désormais sévir contre les « Fake News » devrait penser à s’appliquer à lui-même son « projet de loi » au potentiel gravement liberticide. Pour preuve, voici la capture ci-dessous d’un article du magazine Challenges du 13 mars 2018 – un an après nos articles ! – qui parle de « pistes » pour compenser la baisse de la taxe d’habitation.

Notez qu’on parle de « baisse » et non plus de « suppression » et que parmi les « pistes », on trouve « TVA, CSG et taxe foncière… » En promesse de moins d’impôt va-t-on donc bien vous en augmenter voire vous en créer un autre.

P.S. : Le Politique aurait écrit exactement la même chose si un autre parti, quel qu’il soit, avait agi de la même façon. Rappelons qu’En Marche avait exigé en mars 2017 le retrait de nos articles en ligne et s’ensuivit une campagne médiatique contre nous suite à notre refus de les retirer. Nous avions toutefois inclus dans chacun d’entre eux le démenti d’En Marche.

Voilà ce qu’en disait le “chef” des “décodeurs” du quotidien subventionné Le Monde en mars 2017, notez bien le “à la limite si dans six mois…” qui est une conception plutôt inhabituelle du rapport entre politiques et citoyens. Le “tout petit site internet” est Le Politique et on attend toujours des excuses.

L’efficience fiscale étant à peu près désormais nulle tant la fiscalité s’est alourdie en France ces dernières années et souhaitant éviter toute nouvelle hausse d’impôts “trop visible”, En Marche explore toute les “pistes” indirectes. Et le seul argent qui reste après l’essence que vous devez bien mettre dans votre automobile et qui ne peut pas s’exiler… c’est votre immobilier. CQFD.

Lisez aussi : En Marche vers la « super-taxe foncière » variable !

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

3 pensées sur “Taxe d’habitation, En Marche vous aurait menti en 2017 ?

  • 13 mars 2018 à 16 h 47 min
    Permalink

    Heureusement que vous existez sinon il faudrait vous inventer. Merci pour tous vos excellents articles. C’est rassurant de voir qu’il existe encore de vrais journalistes.

    Répondre
    • 13 mars 2018 à 16 h 48 min
      Permalink

      Merci beaucoup Madame pour vos encouragements. Cependant, nous ne sommes pas journalistes, mais de simples analystes de l’information. A très bientôt 🙂

      Répondre
      • 13 mars 2018 à 20 h 20 min
        Permalink

        Encore mieux. Je préfère les analystes de l’ information aux journalistes!!

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *