Pourquoi votre Sécurité sociale est-elle en danger ? (3/3)

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

< Lisez la deuxième partie.

Le système de santé que « tout le monde nous enviait » disparaît donc peu à peu transformant la société française en société américanisée, mais sans les avantages de celle-ci – imposition basse, charges sociales basses, liberté d’assurance, etc… En plus des retraites dont la non-revalorisation grignote le principal ne serait-ce que par l’inflation même faible, votre sécurité sociale perd en qualité mais pas en coût.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Le calcul est donc nettement au désavantage des cotisants et il n’est pas « de gauche » ni anti-libéral que de l’écrire, bien au contraire. A tout ceci ajoutez la dette de la sécurité sociale et vous comprendrez aisément combien la situation est préoccupante et qu’il faut vous attendre à une prise en charge de plus en plus diminuée et à des conditions de remboursement de plus en plus restrictives.

Entre 2000 et 2016, les prélèvements ont augmenté de 37 milliards d’euros et selon les estimations du gouvernement le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 2,2 milliards d’euros en 2018, soit une baisse de 3 milliards d’euros en un an – mais, en compensation, pas de baisse équivalente ou même partiellement équivalente des cotisations sociales pour les entreprises puisqu’il faut éponger la dette.

Le gouvernement espère d’ailleurs un retour à l’équilibre des comptes sociaux en 2020, mais au prix d’économies qui devraient affecter sensiblement le prix des mutuelles, reportant une partie du coût sur les patients et proportionnellement plus encore sur « les plus pauvres » d’entre eux – et qui ne bénéficient pas de la Couverture médicale universelle (CMU) ou de l’Aide médicale d’Etat (AME).

L’évolution de la Sécurité sociale suscite une inquiétude légitime et requiert autant de lucidité que de vigilance de la part des Français comme des élus, son principe d’égalité dans l’accès au soin semble particulièrement compromis.

> Revenir à la première partie.

Cliquez ici pour soutenir les publications de Le Politique.

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Une pensée sur “Pourquoi votre Sécurité sociale est-elle en danger ? (3/3)

  • 16 mars 2018 à 14 h 28 min
    Permalink

    Il faudra bien un jour que les français réagissent sinon leur belle SS ne pourra plus fonctionner normalement …et la durée de vie qui s’allonge selon les statistiques … sera alors réduite politiquement..par des mesures de restrictions de soins! Un comble pour une société qui se veut plus humaine….aux dires du président et de ses admirateurs…La réalité va être sans doute moins humaine qu’on ne le pense….Peut-être même en reviendrons nous au système des Indiens qui envoyaient leurs “vieux” finir leurs jours dans la montagne afin qu’ils ne soient plus une charge pour eux…Une idée à creuser sans doute par le premier Ministre lui qui est partisan de restrictions en tous genres…pour le bonheur de ses concitoyens bien evidemment!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *