Contre Macron et la CSG, les retraités en colère se mobilisent

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Certains diront que les 16 millions de retraités français ont majoritairement voté pour Emmanuel Macron bien que dûment prévenus de la future hausse de la CSG désormais actée. D’autres insisteront sur le fait qu’une majorité de retraités n’a pas voté pour Emmanuel Macron si l’on prend en compte ceux qui se sont abstenus.

Quoiqu’il en soit aujourd’hui, les retraités sont en colère et se mobilisent (1). Après souvent 43 longues années de travail, dont au maximum 18 années aux 35 heures puisque la réforme de Martine Aubry date de l’année 2000, les retraités représentent en fait plus qu’eux-mêmes.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

En effet, outre la hausse de la CSG, ils subissent comme tous leurs concitoyens la hausse vertigineuse des prix de l’essence et du diesel, du contrôle technique automobile, de la fiscalité locale et des prix en général. Pendant qu’En Marche s’enorgueillit d’une « hausse du pouvoir d’achat » non constatée statistiquement mais plus encore mal vécue par la population qui constate bien au contraire que tout coûte soudainement plus cher, les retraités sont bien décidés à défendre leurs droits (2).

A leur colère participent notamment les propos maladroits vécus comme autant d’humiliations de la part des élus et ministres d’Emmanuel Macron, le président élu à 39 ans qui dit « assumer » pour des citoyens qui ont l’âge d’être ses parents. Bien d’autres postes budgétaires auraient pu être revus avant les retraites par exemple.

Ainsi s’aggrave un profond sentiment d’incompréhension à la vue des avantages jugés souvent excessifs donnés à qui entre clandestinement en France – sans papiers, à 90% masculins et ne fuyant aucune zone de guerre – ou encore à ceux qui, minoritaires et même si ce n’est pas politiquement correct de le dire, restent bien installés chez eux, recevant allocations diverses et complétant avec une activité non déclarée.

De même qu’en Grèce, l’austérité avait commencé par quelques rabots « indispensables » aux retraites, peut-on légitimement se demander si la France ne finira pas comme elle qui dix ans plus tard ne possède plus rien ou presque de son économie, a drastiquement réduit les services publics notamment de santé et a ramené le niveau des retraites à la quasi-attrition.

Avec les nouveaux impôts, on sait où ça commence mais ni quand ni si ça se termine. La CSG, comme tant d’autres impôts, avait été « vendue » comme temporaire et comme un effort nécessaire. Des années plus tard, la France est dans un état bien plus mauvais et le temporaire est devenu permanent. Les retraités sont en colère et ils ont bien des raisons de l’être. Piqués au vif, les retraités battront le pavé le jeudi 15 mars.

Lisez aussi : Impôts, taxes et prix ont bondi, Macron est-il Hollande bis ?

(1) La colère des retraités, Confédération française des retraités, 11 février 2018.

(2) Quelques témoignages en ligne

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

10 pensées sur “Contre Macron et la CSG, les retraités en colère se mobilisent

  • 5 mars 2018 à 13 h 48 min
    Permalink

    Vous avez raison de rappeler, que la majorité des votants retraités, l’ont fait pour Macron. Ce que je trouve insensé, et ne comprendrais jamais une telle connerie. A moins que tel De Closets, vous trouviez normal de mettre la main au porte-feuilles. Mais lui a une retraite de nabab, et les quelques euros en moins, ne le feront pas boiter. Mais, je m’associe à ceux, qui montrent Macron sous son vrai jour , un dur avec les faibles et mou avec les possédants.

    Répondre
  • 6 mars 2018 à 8 h 28 min
    Permalink

    @ faure Brigitte

    Non les retraités en dessous de 1000€ ne sont pas touchés ! Moins de 11000€ :exonération totale de csg
    Moins de 14400€: taux réduit et pas de hausse de la csg. Les salariés avec les mêmes revenus payent la csg à taux maxi. Est-ce juste?
    REPONSE, vous oubliez que la retraite moyenne en France est de 1350€ mensuel alors que le salaire moyen est de 2250€: est-ce juste?

    Répondre
    • 6 mars 2018 à 16 h 39 min
      Permalink

      C’est une honte de notre gouvernement, de plus cela a été mal annonce de la part de Macron. Il disait hausse pour les retraites au dessus de 1200 euros par personne … ce n’est pas le cas. On a travaillé à l’époque des 45 à 50 heures/semaine, pour payer les retraites et maintenant nous devons payer pour les actifs. Mais faut vite mettre en place l’euthanasie, si on est plus bon à rien ! si on doit crever de faim, de froid. Ces politiques marchent vraiment sur la tête ! Je suis écoeurée ! Jeudi 15 mars, révoltons nous ! allons aux manifs, y en a marre de fermer notre gueule et payer !

      Répondre
    • 6 mars 2018 à 17 h 17 min
      Permalink

      C’est faux renseigné vous, avec 1.040 € de retraite mensuel je suis taxé de 240 € par an j’ai découvert il y a peu que j’étais riche d’après Macron et sa bande de guignols qui eux se sont exonérés de la csg BRAVO quel culot !!!

      Répondre
  • 6 mars 2018 à 17 h 17 min
    Permalink

    Macron est un pantin à la solde des plus grandes fortunes de France qui l’ont mis sur orbite pour leur seul profit au terme d’une conjuration pour le moins antidémocratique.

    Répondre
  • 7 mars 2018 à 12 h 06 min
    Permalink

    j’ai la haine contre macron.je suis écoeurée,c’est une une honte me taxé sur ma petite retraite.

    Répondre
  • 8 mars 2018 à 21 h 45 min
    Permalink

    Retraité de la fonction publique, je suis trés déçu de ce président des riches. C ‘est le Robin des bois des riches, il pique aux pauvres pour donner aux riches. À l’approche des élections européennes et des municipales, nous pourrons manifester notre mécontentement. En attendant rendez vous le 15 mars prochain.

    Répondre
  • 9 mars 2018 à 20 h 57 min
    Permalink

    Mais chères et chers retraités qu’attendiez vous de lui en le choisissant comme Président….Vous êtes des grands NAÏFS.
    Quelqu’un qui a profité du gouvernement de Hollande pour se faire connaître et le fusiller ensuite…..celui qui a travaillé à la banque ROTHSCHILD,qui n’a d’amis fortunés,qui vous a toutes et tous embobinés avec sa jeunesse,ses beaux discours etc….qui n’a aucune sympathie ni empathie pour le peuple,les petites. Gens courageuses,qui dépense en un JOUR voire plus ce que vous gagnez en 1MOIS(moins la CSG)maintenant!!!!!!!Aux Armes Citoyens…..Encore 4 ans….Tous à la MANI

    Répondre
  • 9 mars 2018 à 20 h 59 min
    Permalink

    Nous sommes les enfants et petits enfants de l’après guerre, nous avons travaillés pour reconstruire le pays, très jeune avant 16 ans, 50 h par semaine, nous avons bien mérités notre retraite, les 10 dernières années de travaille étaient très dur, parfois sans augmentation de salaire, humilié. Macron un jeune qui fait du mal aux retraités , il le regrettera plus tard, la vie est très dur avec nos très petite pensions. Je suis dégouté, nous sommes sur une branche morte, nous sentons qu’elle va bientôt cassée. La France est une famille, avant d’accueillir du monde Macron doit s’assurer si nous en avons les moyens, les retraités ne doivent pas être dans la misère. Mai 2018 arrive attention Macron.

    Répondre
  • 26 octobre 2018 à 18 h 43 min
    Permalink

    Non, ce n’est pas L’anti-Robin des Bois, c’est pire! Il a commencé par insulter les petites gens, dont les petits et moyens retraités : les retraités aisés avec 1200e mois, les rien, les alcooliques, les tabagiques, les feignants, traverse la rue, bosse pour ton costar,le pognon de dingue, etc. etc. maintenant il passe à la vitesse supérieure : taxe sur le gaz et augmentation, idem sur les carburants, bientôt des péages en ville pour y entrer, les mutuelles, privilégier la nourriture bio plus chère que la conventionnelle, la voiture électrique ou hybride trop chères pour nos budgets. Bientôt nous ne pourrons plus rouler. Pour ma part, si je ne plus prendre mon véhicule diesel, je vais mourir de faim dans le fond de ma campagne où il n’y a plus aucun commerce! Merci monsieur Hulot! et je dois en oublier. Moi je dis que c’est un complot ourdi depuis longtemps pour éradiquer la frange de la population la plus modeste de la société. Les loyers flambent : un jour nous retrouverons tous SDF. Seuls l’intéresse les premiers de cordée, les surdiplômés, les gagneurs, les riches, les classes moyennes supérieures! Philippe E a déclaré qu’il ne changerait pas d’avis sur la désindexation des pensions et les taxes écologiques sur les carburants et le chauffage au gaz et au fuel : il se fiche pas mal que nous crevions de froid de faim, de mal soin! Pour ma part je survis : je ne me chauffe presque pas, je mange très peu, j’évite le dentiste. Et cela va encore s’aggraver! Quand t’as payé les charges, il te reste plus rien. Quand à la taxe d’habitation, petit cadeau! Seule bonne nouvelle, comme la France va être la seule à pratiquer les taxes écolos, la croissance va se casser la figure, les commerces vont péricliter, la consommation des ménages chuter, le commerce extérieur va chuter aussi puisque nos produits vont coûter plus cher! On va devenir la Grèce de l’Europe! Cela va peut-être ouvrir les yeux de ce gouvernement catastrophique! A méditer : mon grand-père disait quand ton âne boîte, ne lui rajoute pas une charge supplémentaire!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *