Clash à TPMP : Bernard de la Villardière est-il allé trop loin ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Le feu roulant médiatique contre tout ce qui est « de droite » ou serait perçu – à tort ou à raison – comme tel semble ne jamais devoir cesser. Après « l’humour » de Yann Barthès concernant Jésus dans son émission Quotidien, c’est au tour des chroniqueurs de Touche pas à mon poste (TPMP) animé par Cyril Hanouna de donner des leçons politiques.

Peu pétri de politiquement correct et de bien-pensance, voilà que Bernard de la Villardière – authentique journaliste – a dû affronter les vives critiques de Rokhaya Diallo, ancienne étudiante boursière et activiste dénonçant régulièrement le « racisme d’Etat » de la République française.

« Je n’aime pas ce que vous faites » explique d’entrée cette dernière en décrivant son interlocuteur comme un islamophobe « de fausse neutralité » et dont on devrait plaindre la Maman. Outre le niveau contestable d’un tel propos, Bernard de la Villardière ne s’est pas laissé faire.

Dénonçant des « accusations gratuites » contre lui, il a calmement déploré une manipulation et estimé que si « une femme a parfaitement le droit de porter le voile » il a également « parfaitement le droit de dire qu’une femme qui porte le voile, c’est une régression (…) dans un pays où on essaie de faire en sorte qu’il y ait égalité entre les droits des femmes et des hommes. »

Et pour Bernard de la Villardière d’enfoncer le clou en affirmant que « le voile est porteur d’une idéologie (selon laquelle) la femme est impure et peut être une tentatrice pour l’homme donc il faut qu’elle se couvre, c’est cela l’idéologie. »

Rappelant l’interdiction du hijab décrétée récemment en Tunisie, Bernard de la Villardière écoute ensuite Rokhaya Diallo manifestement réduite à rappeler qu’on est en France. Et justement, en France, devrait-on être libre d’exprimer une opinion comme celle de Bernard de la Villardière, sous protection policière pour avoir pensé librement au pays de Voltaire.

Qu’en pensez-vous ? Bernard de la Villardière est-il allé trop loin ou a-t-il raison ? Cliquez ci-dessous pour visionner les vidéos :

Lisez aussi : Quotidien (TF1) et Yann Barthès choquent des Chrétiens français

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

7 pensées sur “Clash à TPMP : Bernard de la Villardière est-il allé trop loin ?

  • 27 février 2018 à 10 h 54 min
    Permalink

    L’islam considérer les femmes comme des êtres inférieurs….et là personne ne dit rien sauf que quelques femmes commencent à réagir DANS LES PAYS MUSULMANS.;;;mais cette femme ne représente rien pour l’Islam…donc pour nous également tant ses propos sont blessants à notre encontre….Le mieux pour elle est de retourner dans un pays musulman ou les droits des femmes sont égaux sinon supérieurs a ceux des femmes européennes…si elle en trouve un.
    Que fait -elle dans un pays qui de toute évidence ne lui convient pas? Le monde est grand….quelle parte ailleurs prêcher sa haine des non musulmans….

    Répondre
    • 27 février 2018 à 20 h 34 min
      Permalink

      D’accord 100% avec Bernard de la Villardiere. Soutien total

      Répondre
  • 27 février 2018 à 19 h 32 min
    Permalink

    Monsieur de la Villardière a tout à fait raison

    Répondre
  • 28 février 2018 à 7 h 39 min
    Permalink

    Me Diallo fait honte aux femmes . Elle ne laisse pas parler la personne a laquelle elle pose une question. Nous sommes un pays laïque. Si les musulmans ne sont pas contents, qu’ils partent et bon vent!

    Répondre
  • 28 février 2018 à 10 h 28 min
    Permalink

    Ce n’est surtout pas à ce monument d’intrangissance musulmane de dire aux francais de souche de dire ce qu’est la liberte qu’elle aille porter sa bonne au pays des excisées.

    Répondre
  • 1 mars 2018 à 15 h 16 min
    Permalink

    100% d’accord avec Mr de la Villardière ❤️

    Répondre
  • 1 mars 2018 à 15 h 26 min
    Permalink

    Dans toutes ces émissions dirigées par des dégénérés, il semblerait qu’etre Francais meriterait une étoile jaune et bientot un camp de concentration pour mauvaise pensée

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *