La route vers 2022 sera longue pour Marine Le Pen, même adoucie

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

A l’occasion de son passage dans l’Emission Politique sur France 2, la présidente du Front National (FN) Marine Le Pen a donné une image d’elle-même qui, si elle avait été la même lors du débat d’entre-deux tours de l’élection présidentielle, lui aurait probablement permis de dépasser les 40% des suffrages au soir du 7 mai 2017.

Calme, attentive, précise, la Marine Le Pen de l’automne n’était manifestement plus celle du printemps après son échec à la présidentielle et le départ de son numéro deux Florian Philippot, comme si ces bouleversements l’avaient instruite sur ses écueils et sur ses maladresses.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Mais la question de savoir s’il ne sera pas trop tard pour elle et l’Elysée en 2022 doit probablement la tarauder et aiguiser à la fois quelque doute et quelque ambition au sein d’un FN qui n’apparait plus désormais aux yeux des Français comme la principale force d’opposition, à la grande satisfaction d’un Jean-Luc Mélenchon qui en bénéficie largement.

Cet article est réservé aux Abonnés. 75% reste à lire.

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.