La redevance TV est morte, vive l’onéreuse redevance connectée ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Récemment, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics, suggérait timidement une application de la redevance télévisuelle à tous les appareils connectés. Tout propriétaire d’ordinateurs, smartphones et tablettes serait alors taxé. Il indiquait même « je sais que la ministre de la Culture réfléchit aussi à cette question. »

Jusqu’à maintenant, cette redevance ne s’appliquait qu’aux détenteurs de télévision ou de tous appareils associés à un écran tel qu’un lecteur dvd ou une console de jeux. Or, au motif de s’adapter aux nouveaux modes de consommation, Gérald Darmanin a confirmé réfléchir à une redevance plus étendue.

Cet article est réservé aux Abonnés. 75% reste à lire.

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Commentaires fermés.