Rihanna à l’Elysée, Jupiter déconnecté et Français exaspérés

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Dans une tenue plutôt décontractée pour une entrevue avec le président de la République française Emmanuel Macron – même la veste eut été trop grande pour Arnold Schwarzenegger, la chanteuse américaine Rihanna est finalement venue pour ne rien dire hormis que ce fut « un entretien des plus incroyables » relatif à l’éducation et annoncer « qu’une annonce aura lieu en septembre. »

Après bientôt 100 jours au pouvoir, et fort d’une majorité absolue, l’inquiétude grandit quant à la capacité d’Emmanuel Macron d’agir sur les sujets qui préoccupent vraiment les Français – emploi, islamisme, sécurité, immigration – et le doute commence même à poindre chez ceux qui, sans trop savoir mais attirés par son optimisme, ont voté pour lui à l’élection présidentielle.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Rappelons donc une fois encore que la communication façon Macron ne suffit pas et que le temps de l’action est venu. Parler éducation en France avec une chanteuse américaine est – peut-être – utile lorsque croissance économique, emploi et prospérité animent le pays. Mais considérant que ce n’est pas le cas actuellement et que c’est peu de le dire, cette énième épisode de « people com » suscitera bientôt autant de lassitude que d’exaspération populaire.

Le chômeur français en effet ne se soucie guère ce que pense Rihanna de l’éducation et sa première priorité consiste à travailler à nouveau. Le retraité français aussi et sa première priorité consiste à boucler ses fins de mois difficiles. Le citoyen français moyen – « celui qui n’est rien » – également et sa première priorité est que plus jamais personne ne connaisse le terrible sort du Père Jacques Hamel et des milliers de victimes du terrorisme islamiste.

L’Elysée ne devrait donc pas être la salle de rédaction d’un magazine people à destination d’adolescents imbéciles fascinés par les paillettes. L’Elysée devrait être le lieu d’où doivent s’engager les politiques indispensables pour ramener confiance, prospérité et sécurité en France. Jupiter, s’il vous plaît, revenez sur Terre !

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Une pensée sur “Rihanna à l’Elysée, Jupiter déconnecté et Français exaspérés

  • 28 juillet 2017 à 10 h 02 min
    Permalink

    E. Macron, durant la campagne, n’a jamais été précis sur les sujets qui préoccupent vraiment les Français, ceux-là même qui ce sont plus préoccupés des pseudos affaires que du fond de ces sujets. Dès lors, il n’est pas étonnant que Macron soit élu et encore moins étonnant que rien ne soit “en marche” sur ce qui, in fine, nous importe. De toute évidence nous avons un président satellisé et des Français qui ont ceux pour quoi ils ont voté. En fin de compte, les seuls et véritables responsables de notre situation c’est bel et bien nous, le peuple, qui avons mis les mauvaises personnes au mauvais endroit, qui n’ont pas été suffisamment clair voyant pour éviter de tomber dans le piège médiatique dans lequel mes concitoyens sont tombés.
    Attention toutefois, même si notre Président nous affirme que nous n’avons pas d’histoire, notre histoire a montré que le peuple savait répondre sans ménagement aux dérives “Solaires” et probablement “Jupitériennes” du pouvoir.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *