Avec Emmanuel Macron, les Armées En Marche vers la casse ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

« C’est un très mauvais signal pour l’armée à deux jours du défilé militaire du 14 juillet, » commentent de nombreux internautes suite à la révélation d’un énième coup de rabot.

Une fois encore donc les Armées seraient une variable d’ajustement budgétaire pour la mauvaise gestion généralisée des finances publiques après l’explosion de la dette publique sous le quinquennat de François Hollande dont le nouveau président Emmanuel Macron était encore le ministre de l’économie il y a moins d’un an.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Après 2,7 milliards d’euros de crédits gelés en 2017, le ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin réclamerait 850 millions d’euros d’économies à la Défense dans le cadre d’un total de 4,5 milliards d’économies pour l’année 2018.

Après la découverte du « dérapage » budgétaire soi-disant inconnu du nouveau gouvernement et évalué à au moins 8 milliards d’euros pour 2017, la nouvelle passe très mal dans les rangs des Armées, plus sollicitées que jamais tant en opération extérieure qu’en mission de sécurisation intérieure contre le terrorisme.

Alors que les militaires peinent déjà à être payés en temps et en heure, ils bénéficieront probablement de moins d’entraînement en unités motorisées (hélicoptère, chars, etc…) et seront donc moins projetables à l’extérieur. Depuis déjà longtemps et alors que le monde entier réarme à grande vitesse, l’Europe et la France s’évertuent à réduire leurs capacités militaires avec des taux d’équipements disponibles dramatiquement bas.

La poursuite d’une telle politique par Emmanuel Macron est difficilement défendable et porteuse de conséquences stratégiques potentiellement graves à long terme pour la place de la France dans le monde et la stabilité du continent européen. Jamais les Français n’ont payé autant d’impôts, et jamais pourtant leurs Armées n’ont été aussi peu nombreuses et convenablement équipées.

Dans le cadre sensible d’une multi-polarisation des menaces, l’Europe continue à vivre comme si le reste du monde n’existait pas quand bien même des dizaines de milliers de « migrants » entrent chaque jour sur son sol.

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

3 pensées sur “Avec Emmanuel Macron, les Armées En Marche vers la casse ?

  • 12 juillet 2017 à 11 h 07 min
    Permalink

    On se rappellera que M. Macron a promis de passer le budget de la défense à 2% du PIB, certes d’ici 2025 (soit dans 8 ans), il commence vraiment très mal. Encore une fois, il est très juste de rappeler que ce dérapage est tout sauf inconnu pour lui puisqu’il était jusqu’il y a peu ministre de l’économie du gouvernement Hollande. C’est donc en sachant pertinemment la situation, et il n’y a pas besoin d’avoir été ministre pour s’en douter, que Macron a fait des promesses qu’il savait irréalisables, promesses que les moutons Français se sont empressés d’avaler avec le plus grand enthousiasme. Ils comprennent aujourd’hui ce qu’il n’ont pas voulu comprendre hier, à savoir que Macron est bel et bien un Hollande bis.

    Répondre
  • 13 juillet 2017 à 23 h 17 min
    Permalink

    Nous voila avec Macron pour vingt ans ou moins… Comme un homme de gauche, il diminue les finances des Armées ainsi soit il… vraiment? Le pourra-t il? 😕… autour de lui, la jeunesse (en marche..) vers quoi sur quoi. La guerre continue. L’Europe est en danger et Macron beau gosse a volé sur les vagues optimistes de son élection gare quand même Monsieur nous approuvons pas que notre armée soit réduite à rien et que nos soldats se fassent tirer dessus comme des chiens.

    Répondre
  • 15 juillet 2017 à 14 h 27 min
    Permalink

    Jeanyves.garcia81@orange.fr Vous avez entièrement raison ZeArno. Je suis 100% d’accord avec votre analyse. J’insisterais même sur le fait que les personnes qui se sont laissées guider dans leur choix de voter Macron, par des prétendus personnages hors de tout soupçon se sont bien fait avoir. Maintenant que la boulette est faite, nous en avons pour 5 ans à entendre les jérémiades de ceux qui l’ont installé au pouvoir, comme cela a été le cas pendant tout le règne de flamby. Alors, ras la casquette de tous ces C..S qui ne pensent qu’à voter ” CONTRE” et non “POUR” des idées.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *