Alger veut que Paris reconnaisse la “souffrance” de la colonisation

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Pour sa popularité, le président Emmanuel Macron n’a vraiment pas besoin d’un énième épisode concernant les relations franco-algériennes, sujet dont le nouveau président a compris pendant la campagne électorale combien il reste périlleux et sensible.

A l’occasion des 55 ans de l’indépendance de l’Algérie, son homologue Abdelaziz Bouteflika a réitéré que son « peuple exige toujours une reconnaissance de ses souffrances de la part du colonisateur d’hier, la France. » Dirigeant d’un pays affrontant de nombreux défis économiques et sociaux, M. Bouteflika estime que « le partenariat (bilatéral) d’exception gagnera en sérénité et en élan dans une reconnaissance des vérités de l’Histoire. »

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

En réponse, nombreux sont les internautes français qui estiment qu’il est bien temps de dépasser le passé pour aller de l’avant et/ou que si la France reconnaît ses fautes alors les indépendantistes devraient faire de même notamment concernant les Harkis et les pieds-noirs. D’autres émettent l’idée que si Alger demande une reconnaissance officielle de Paris, c’est en vue de demander des réparations financières.

Emmanuel Macron avait suscité la polémique en estimant lors d’un voyage en Algérie en février 2017 que la France y avait commis « des crimes contre l’Humanité. »

Vous aimerez aussi :

Comment la victoire d’Emmanuel Macron est-elle perçue au Maghreb ?

Réel potentiel pour profonde crise multiple en Algérie

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

5 pensées sur “Alger veut que Paris reconnaisse la “souffrance” de la colonisation

  • 5 juillet 2017 à 18 h 24 min
    Permalink

    Le jour de la commemoration du massacre d’Oran, faut être gonflé.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 à 19 h 07 min
    Permalink

    Combien y a t-il eu de massacres d’Algériens pendant 132 ans semblables à ceux d’Oran? C’est vous qui êtes gonflé et arrogant !

    Répondre
    • 8 juillet 2017 à 11 h 16 min
      Permalink

      Et les horreurs commises par le FLN contre les pieds-noirs et les Harkis, ça compte pour du beurre?

      Répondre
  • 9 juillet 2017 à 14 h 19 min
    Permalink

    Puisque maintenant ce sont les algériens, entre autres, qui nous colonisent, on devrait peut être renverser la vapeur, et donnant, donnant : à chacun, d’un côté ou de l’autre de la Méditerranée de choisir l’endroit qui nous plait le plus.

    Répondre
  • 10 juillet 2017 à 19 h 46 min
    Permalink

    Il est vrai que l’Algérie depuis qu’elle a son indépendance ne progresse plus et une partie de son peuple est obligé de venir en France fuyant notamment la misère,le chômage, et c’est l’Algérie pourtant qui a du pétrole et du gaz, cherchez l’erreur! Relisez l’histoire et vous verrez que les arabes sont venus en Europe a plusieurs reprises avec des intention fort belliqueuses alors les leçons gardez les pour vous et chacun chez soi comme cela pas de problème, allez on s’y met ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *