L’ancien PM Manuel Valls a des mots durs pour la gauche

Suivez Le Politique



Manuel Valls, qui fut premier ministre français jusqu’en décembre 2016, a exprimé son inquiétude qu’une part de la gauche française – particulièrement la part la plus à gauche menée par Jean-Luc Mélenchon et son parti La France Insoumise (LFI) – puisse se compromettre avec l’Islam politique voire les islamistes. Ancien membre du Parti Socialiste (PS) français, Valls a voté pour Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle de mai 2017 même si l’un de ses camarades socialistes Benoit Hamon briguait aussi l’Elysée. Critiqué par ses anciens pairs comme un « droitiste de gauche », Valls a décrit la situation terroriste en France comme « une guerre » à plusieurs reprises et appelé à des mesures sévères contre l’extrémisme islamiste et l’antisémitisme. Réélu de justesse député il y a quelques jours, Valls devrait rejoindre le groupe La République En Marche (REM) de Macron à l’Assemblée nationale.

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.