Ségolène Royal elle-même coupable de sexisme envers François Bayrou ?

Suivez Le Politique



Qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle 2007 face à Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal avait proposé à François Bayrou de s’allier et qu’il devienne son premier ministre. Ce dernier aurait refusé car « comme tous les machos, ça devait le perturber d’être le numéro deux d’une femme, » a accusé Ségolène Royal dans une interview pour France Info – sans en apporter aucune preuve – avant d’ajouter à propos de son ralliement à Emmanuel Macron « qu’il a mis dix ans à réfléchir à ce que je lui avais proposé en 2007. » Inversez maintenant le propos et imaginez la réaction médiatique si François Bayrou disait que Ségolène Royal a mis dix ans à réfléchir…

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *