« Nique la France, » la députée LFI Danièle Obono suscite la polémique

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

La députée Danièle Obono, élue pour La France Insoumise (LFI), est très vivement critiquée sur les réseaux sociaux pour avoir refusé de dire « vive la France » et avoir défendu le fait de dire « nique la France » au nom de la liberté artistique. Si à l’occasion de son débat chez les Grandes Gueules de RMC, elle n’a en effet prononcé « vive la France » que de façon presque forcée, elle n’a toutefois pas estimé positif ou exprimé quelque accord avec le fait de dire « nique la France ».

Danièle Obono a en quelque sorte très maladroitement défendu le fait de le dire, que l’on soit d’accord ou non avec le propos. Là où son opinion est très mal reçue à juste titre est qu’elle est désormais Députée et qu’elle représente donc le peuple Français dont la majorité écrasante ne souhaite pas que quiconque « nique la France. » Aussi, que penserait-elle de tout individu qui dirait « niquer » le pays dont elle est originaire ?

D’où l’importance du respect dans les mots surtout quand on est élu(e), quelle que soit idée que l’on a de la liberté artistique.

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

2 pensées sur “« Nique la France, » la députée LFI Danièle Obono suscite la polémique

  • 27 juin 2017 à 9 h 45 min
    Permalink

    Je trouve malsain, sous couvert d’une pseudo liberté artistique, de couper un lien fondamental entre une personne et sa patrie et avec les valeurs sous-jacente. Dès lors, promouvoir ces insanités revient à attiser le communautarisme au lieu de rassembler l’ensemble des citoyens sous une même bannière, celle de la nation. En dehors de tout raisonnement utopique, je pense que tout ceci est savamment orchestré. Le communautarisme est bon pour la gauche car cela fait une réserve de voix inépuisable. Ajouter à cela les vagues de migrant qui finiront un jour ou l’autre par acquérir la nationalité Française, et vous avez là des décennies assurées à la gauche, d’autant plus que la droite Française, la plus idiote du monde, elle, a décidé de s’enfermer dans des combats d’arrière garde et de bien resté embourbé dans le piège FN créé de toute pièce par Mitterrand à cet effet. La droite doit se renouveler et porter les valeurs fondatrices, les lois de la patrie et de la république comme étant au dessus de tout, et surtout au dessus de la religion, quelle qu’elle soit,. Ce n’est qu’en imposant des valeurs communes, l’appartenance à une patrie commune avec des lois communes que l’on pourra éradiquer les absurdités prononcées par cette Danièle Obono

    Répondre
  • 17 juillet 2018 à 17 h 37 min
    Permalink

    Il est vrai que je ne trouve pas que derrière la liberté d’expression on puisses exprimer de la haine ou toutes idées douteuses amenant au conflit. On se sert trop souvent de la liberté d’expression ou encore de la liberté artistique pour tordre le cou à la morale. Michel Leeb avec son sketch “L’africain” est la preuve que l’on peux faire des actes raciste et clairement racistes mais couvrir cet acte par la sacro-sainte liberté artistique.
    Je voudrais revenir sur cette phrase “Aussi, que penserait-elle de tout individu qui dirait « niquer » le pays dont elle est originaire ?” Qu’est-ce que le fait que Mme Obono soit originaire d’un autre pays vient faire là? En quoi cela alimentes et est pertinent pour le débat de ne pas dire “N***e la France”? En quoi? Il sembles assez claire que la personne qui a rédigé cet article veut sous entendre que Mme Obon bien qu’étant Française par sa nationalité serait plus attachée à son pays d’origine puisqu’elle ne permettrais pas que l’on dises cela pour son pays d’origine…Cette idée est plus que fausse et non fondée. Et le pire c’est qu’elle a dit “Vive la France” elle l’a dit…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *