Avec de nouveaux flux, la crise migratoire pourrait s’aggraver rapidement

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Alors que la lutte contre le terrorisme est le premier sujet majeur traité par le président Emmanuel Macron dans son quinquennat, l’arrivée massive de nouveaux « migrants » dans l’espace Schengen et sur le territoire français pourrait être son deuxième sujet majeur.

En effet, plusieurs honorables correspondants ont informé Le Politique d’un accroissement notable du nombre « d’arrivées » sur le territoire national notamment depuis l’Italie. La provenance de ces « migrants » soulignerait le caractère économique de leur venue puisque la plupart seraient originaires de pays du Maghreb ou d’Afrique francophone qui ne sont pas en guerre ou « à risque. »

Quand bien même la situation politique n’y est pas optimale, ce sont surtout les conditions économiques et sociales qui s’y sont détériorés ces derniers mois comme en Algérie par exemple. Alors qu’une majorité de Français estime « qu’il y a trop d’immigration », Emmanuel Macron pourrait devoir traiter ce sujet sensible dans l’urgence considérant les flux qui semblent s’être soudainement accentués.

Vu le manque de moyens tant nationaux qu’européens pour contrôler les frontières, une nouvelle vague d’immigration économique massive est possible.

Vous aimerez aussi :

Le sondage choc du Chatham House

Réel potentiel pour profonde crise multiple en Algérie

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *