Les footballeurs saoudiens ne respectent pas la minute de silence pour Londres

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Cela aura au moins l’avantage de la clarté dans un contexte où le politiquement correct est doxa chaque fois que des innocents – dont des enfants – sont assassinés dans des attentats. Les joueurs de l’équipe saoudienne de football n’auraient pas respecté la minute de silence en hommage aux victimes du double attentat de Londres du 3 juin 2017, au début du match contre l’Australie à Adelaïde comptant pour le 3e tour des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018. Ce ne serait pas dans leurs « traditions » (1) ont indiqué des sources saoudiennes. Pourtant si prompts à faire respecter les leurs sur leur territoire, il semble que les Saoudiens ne s’appliquent pas à eux-mêmes un tel principe lorsqu’ils sont à l’étranger.

(1) Cette affirmation est fausse puisque des équipes saoudiennes ont déjà observé une minute de silence par le passé notamment quand le roi Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud est décédé en janvier 2015.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.
Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.