Si pas de groupe FN, alors déni de démocratie selon Nicolas Bay

Suivez Le Politique



Selon Nicolas Bay, secrétaire-général du Front National (FN), ce serait un « problème démocratique » si malgré 34% des électeurs soit près de 11 millions de suffrages obtenus par Marine Le Pen au deuxième tour de l’élection présidentielle le 7 mai 2017, le FN ne disposait pas des 15 députés nécessaires – sur 577 – pour composer un groupe parlementaire. « Le simple fait que se pose aujourd’hui la question de savoir si nous serons en situation d’obtenir un groupe (…) pose un très grave problème démocratique, » a déclaré le directeur de campagne législative du FN lors d’une conférence de presse à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Partager :


Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.