La politique coûte cher et Marine Le Pen lance un emprunt patriotique

Suivez Le Politique



L’argent n’est pas seulement le nerf de la guerre, c’est aussi celui de la politique. « Pas d’argent, pas de votants » est un adage malheureusement de plus en plus vrai dans une vie politique où l’argent est déterminant. Contrairement aux autres partis politiques, le FN serait snobé par les banques et dans l’incapacité de financer sa campagne électorale pour les élections législatives. C’est pourquoi sa présidente et candidate dans la circonscription d’Hénin–Beaumont, Marine Le Pen, vient de lancer (1) un « emprunt patriotique » auprès des Français avec la promesse d’un taux de 3% sur douze mois.

(1) Emprunt patriotique : l’appel de Marine Le Pen (Youtube, 1 juin 2017)

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.