Comme François Hollande, Emmanuel Macron n’aurait aucun bilan

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Cela ne semble choquer personne et encore moins les médias mais à entendre ou à lire Emmanuel Macron, il n’est pas l’homme d’un système ou d’une caste, et n’a jamais « fait de politique ». Personne ne relève là la profonde contradiction d’un homme qui, en toute humilité, estime que la première élection à laquelle il se présente doit être l’élection présidentielle.

Outre la très haute idée qu’il se fait donc de lui-même et qui n’est guère de nature à rassurer sur sa capacité à prendre les bonnes décisions, il oublie volontairement qu’il a été conseiller de campagne de François Hollande dès 2011 et a participé activement à l’élection de ce dernier en 2012. Avec une telle efficacité que dès mai 2012, Emmanuel Macron devient à 34 ans Secrétaire-général adjoint de l’Elysée, un poste central et la récompense d’un engagement sans faille aux côtés de François Hollande.

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

C’est en cette capacité qu’il conseillera le président sur les problématiques économiques notamment la vie des entreprises et l’emploi. Soutenu par de multiples personnalités, publiques et surtout privées, Emmanuel Macron est nommé Ministre de l’économie en 2014 et le restera jusqu’en août 2016, soit il y a 9 mois à peine. Par quelle magie un homme autant impliqué dans le mandat de François Hollande peut-il être unanimement présenté par les médias comme l’homme du « renouveau » ?

Comment et pourquoi Emmanuel Macron n’a-t-il jamais à répondre du bilan dont il est indissociable à savoir celui de François Hollande et d’au moins 1.309.400 chômeurs supplémentaires selon l’INSEE ? (1) L’immense mansuétude dont bénéficie Emmanuel Macron contraste avec la dureté médiatique qu’affrontent ses adversaires et ne l’incite pas au recul indispensable pour exercer de si hautes fonctions, bien au contraire.

Jamais élu, jamais comptable, jamais responsable, simplement parfait – et qui le conteste est banni et censuré – Emmanuel Macron pourrait devenir président de la République sans avoir affronté le millième de l’adversité que les Français exigeaient auparavant de leurs dirigeants. Après le président normal, voici le président sans bilan ni mandat ni recul. A la France, je souhaite bonne chance !

(1)

dares-chomage-macron-full

Vous aimerez aussi :

Emmanuel Macron est-il dissociable du mandat de François Hollande ?

Le bilan de François Hollande en matière d’emploi s’avère accablant

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *