Les Républicains (LR) coulent, pensant qu’une rustine colmatera la brèche

Suivez Le Politique



Après leur défaite du premier tour, les « ténors » du parti Les Républicains (LR) sont encore en plein déni. Alors qu’ils persistent à ne pas voir ni écouter la profonde colère qui anime nombre de leurs électeurs et militants mécontents du soutien sans condition apporté immédiatement à Emmanuel Macron, le LR poursuit sa noyade dans les abysses de la recomposition politique en cours.

Incapable de se remettre en question et d’une naïveté presqu’enfantine, une part significative des « ténors » est persuadée que la victoire aux législatives leur tend les bras. Non : les données du terrain restent notoirement mauvaises et le Front National (FN) devrait probablement incarner l’opposition à Emmanuel Macron bien plus que le LR ne saurait le faire après avoir contribué directement à la victoire de ce dernier.

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.