Dutreil confirme le projet Macron de « super-taxe foncière »

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Dans un premier article le 16 mars 2017 puis dans un second plus détaillé le 20 mars 2017, Le Politique émettait l’hypothèse d’une nouvelle taxe qui viendrait compenser la suppression de 80% de la taxe d’habitation (TH) et le retrait des actifs financiers du calcul de l’impôt sur la fortune (ISF) concernant le programme présidentiel d’Emmanuel Macron.

En réponse, En Marche, parti d’Emmanuel Macron, a demandé le retrait des articles ainsi que la fourniture de nos sources afin de « les éliminer totalement. »

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

Sans même attendre notre réponse voire nous contacter, les médias Les Décodeurs, Le Monde, Capital, France 24, etc… ont injustement accusé Le Politique de diffuser de « fausses informations » sur la base d’un unique article sur plus de 700 publiés depuis novembre 2014, générant un grave préjudice public et technique pour sa réputation.

Pour en savoir plus: Pourquoi la « super-taxe foncière » Macron est une mauvaise idée

Citations

Le 29 mars 2017, Renaud Dutreil, brillant homme politique et d’affaires, ancien ministre, est intervenu lors du Grand O des Notaires pour y représenter Emmanuel Macron qu’il soutient.

Voici ce que Renaud Dutreil a déclaré :

“J’admets que sur l’immobilier dont la valeur est plus stable, dont l’assiette est moins sujette à des variations soit conjoncturelles soit liées à la valeur des biens, puisse être taxé comme c’est le cas aux Etats-Unis par une super-taxe foncière puisque c’est ce que va devenir l’ISF sous Macron.”

Voici ce que Le Politique écrivait le 20 mars:

“Ce projet pourrait être créé comme une part ou comme l’intégralité d’une nouvelle super-taxe foncière qui remplacerait l’existante à l’occasion tant de la transformation de l’Impôt sur la fortune (ISF) comme il existe actuellement que de la taxe d’habitation pour 80% des Français comme promis par Emmanuel Macron.”

Question

Comment va être remplacée la taxe d’habitation (TH) suite à sa suppression à 80% hormis, logiquement, par une refonte de la taxe foncière (TF) qui ne toucherait pas que les assujettis à l’ISF puisque la recette fiscale de ce dernier peinerait largement à tout compenser?

Explication

Puisque les actifs financiers sortiraient du calcul de l’ISF afin de plus taxer l’immobilier, cela veut dire que l’on ne compenserait là que le manque à gagner de l’ISF. Par conséquent, peut-on aisément imaginer que le manque créé par la suppression de 80% de la taxe d’habitation serait compensé par ladite super-taxe foncière qui toucherait logiquement tous les propriétaires – selon des modalités qui resteraient à définir – tant ceux assujettis à l’ISF que ceux qui ne le sont pas: seule façon pour que “le compte soit bon”. Certes, ce sera pas bien entendu pas nommé taxe sur les loyers dits “fictifs” ou “implicites” mais au final on en revient au même avec un immobilier surtaxé contre des actifs financiers moins taxés. Le Politique ne donne pas d’avis politique sur ce projet, mais affirme qu’il existe bel et bien pour l’ISF et serait probable, en toute logique, concernant l’immobilier hors ISF.

Vidéo

Jugez-vous-même en regardant cette vidéo à partir de 2 heures 03 minutes 55 secondes :

Conclusion

Par conséquent, non seulement Le Politique n’a pas diffusé de fausses informations, mais demande des excuses publiques ainsi que le retrait de tous les articles l’accusant de diffusion de « fausses informations » aux Décodeurs, au quotidien Le Monde, au magazine Capital, au média France 24 ainsi que tous les sites miroirs utilisés. Enfin, Le Politique garde tout moyen pour faire valoir ce que de droit.

Pour que ce soit bien clair: La taxe sur loyers “fictifs” – qui n’est pas la même chose que la “super-taxe foncière” – a été démentie par En Marche et Emmanuel Macron.

Aux Sources

En Marche vers la fin du droit de propriété en France ?

Comment et pourquoi voudrait-on taxer vos loyers « fictifs » ?

Pourquoi la « super-taxe foncière » Macron est une mauvaise idée

#EnMarche #Macron #Dutreil #Immobilier #Fiscalité

France, Politique, Emmanuel Macron, Immobilier, Droit,

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

3 pensées sur “Dutreil confirme le projet Macron de « super-taxe foncière »

  • 31 mars 2017 à 18 h 09 min
    Permalink

    Je demande un démenti d’Emmanuel Macron sur ce sujet: va-t-il faire une taxe de loyers fictifs ou va-t-il augmenter la taxe foncière très fortement surtout pour les propriétaires ayant terminé leur crédit? Je veux une réponse claire et pour les 5 ans à venir Monsieur Macron. Des millions de personnes attendent votre réponse.

    Répondre
    • 31 mars 2017 à 18 h 16 min
      Permalink

      Bonsoir Monsieur, merci de votre intérêt pour Cyceon. Sachez que En Marche, la structure politique qui porte la candidature d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle, a d’ores et déjà démenti la mise en place d’une taxe sur les loyers dits “fictifs” ou “implicites”. Vous pouvez notamment lire le démenti dans ce premier article publié le 16 mars 2017: En Marche vers la fin du droit de propriété en France ? Quant à une “super-taxe foncière”, Renaud Dutreil a été fort clair et vous trouverez de plus amples détails dans: Pourquoi la « super-taxe foncière » Macron est une mauvaise idée. A bientôt.

      Répondre
  • 1 avril 2017 à 13 h 36 min
    Permalink

    Bonjour,
    Si Macron est élu et qu’il crée cette nouvelle super taxe foncière, je vendrai ma maison, mon seul bien (suis un citoyen lambda sans fortune ni action ni bien sauf la maison où je vis) , et j’irai de l’autre côté de la frontière en Belgique. Pour faire comme les riches. J’y ai tout intérêt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *