Appel contre le projet de loi “Fake News”

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Cet appel fait suite au projet de loi proposé par Nathalie Goulet, Sénatrice de l’Orne (61), relatif à la lutte contre les “Fake News”.

Même si tout le monde s’accorde pour dire que ces dernières sont un problème:

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.
  • La capacité tous azimuts,
  • La non-définition de qui jugerait la “mauvaise foi”,
  • L’application à tous les contenus selon des délais et des obligations techniquement intenables et constitutionnellement contestables,

d’un tel projet de loi constitue une menace contre la Liberté d’expression en France. Afin que ce projet de loi soit rejeté, au pire profondément modifié et amendé, Le Politique prend ses responsabilités citoyennes et appelle à vous mobiliser auprès de vos Sénateurs respectifs dont vous trouverez la liste ici:

Nous vous invitons à les contacter et à exprimer poliment et clairement votre opposition à un tel projet de loi. La mobilisation des citoyens est un acte démocratique et républicain. C’est de notre Liberté à tous dont il s’agit. Vous pouvez relire l’article Projet de loi anti « Fake News », menace sur la Liberté d’expression ? pour prendre connaissance de la situation.

Quelles que soient vos opinions politiques, de droite, de gauche, du centre, ni droite ni gauche: ne laissez pas l’information, sa production et sa diffusion à seulement quelques-uns.

Variez vos sources. Ne laissez jamais personne vous dire que lire, regarder ou penser. Merci de votre mobilisation.

#Droit #Loi #Législation #Internet #Médias

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.