Parti Socialiste et Emmanuel Macron, vers la fusion ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Cette fois ce n’est pas une opération financière, mais une opération politique. De nombreux socialistes, et pas des moindres, ont rejoint Emmanuel Macron, le candidat du parti En Marche (EM) à l’élection présidentielle 2017.

Expliquant incarner le « renouveau » et une nouvelle offre politique, Emmanuel Macron semble d’ores et déjà préparer les élections législatives en vue d’investitures qu’il lui serait plus difficile d’organiser sans une participation significative des réseaux locaux bien implantés du Parti Socialiste (PS), seul vrai mastodonte électoral aux côtés du parti Les Républicains (LR).

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 5 euros par mois.
  2. Par chèque avec 60 euros par an.

En coulisses, ce serait une partie des « réseaux Hollande » du nom du président de la République sortant François Hollande qui s’activerait pour accélérer le passage rapide – et sans publicité excessive sauf pour le populaire ministre de la défense Jean-Yves Le Drian – de nombreux transfuges socialistes pour qui En Marche est l’opportunité inespérée de sauver des mandats qui semblaient encore définitivement perdus il y a peu.

Pour Emmanuel Macron, si l’opération est bénéficiaire en termes de maillage électoral, elle pourrait s’avérer préjudiciable vis-à-vis des électeurs qui ne manqueront pas de noter qu’une part sensible des cadres d’En Marche et/ou de son éventuelle future majorité parlementaire est issue du PS et du centre-gauche.

Il lui sera donc peut-être de plus en plus difficile de se démarquer du bilan de François Hollande auquel il a notamment participé en tant que ministre de l’économie. François Hollande soutiendrait Emmanuel Macron sans réserve imaginent quelques-uns. Selon Le Politique, le choix d’un aussi fin tacticien politique que François Hollande est probablement bien plus compliqué à déchiffrer.

Vous aimerez aussi :

Le mystère Emmanuel Macron à l’aune du renseignement

Emmanuel Macron et les sondages, une énigme ?

Emmanuel Macron, futur président sans majorité législative?

#LeDrian #Macron #EnMarche #Présidentielle2017

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.