Du solide perchoir au strapontin de l’écologie, François de Rugy s’affiche déterminé

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le président de l’Assemblée nationale (AN) François de Rugy a remplacé Nicolas Hulot, démissionnaire, au poste de ministre d’Etat, de la Transition écologique et solidaire.

Ayant donc décidé d’abandonner le très protégé et très confortable siège de quatrième personnage de l’Etat à savoir la présidence de l’AN – dit « le perchoir » – l’ex-député écologiste devenu fervent soutien d’Emmanuel Macron après l’avoir vertement critiqué fait preuve d’audace dans un gouvernement gravement impopulaire et plus en plus embourbé dans ses difficultés.

L’intégralité de cet article est réservée aux Abonnés

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.