Le chômage en hausse signe-t-il l’échec de la méthode Macron ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Contributeur
Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur et ne sont en aucune façon celles de Le Politique. Pour la liberté d'expression, vous êtes invités à contribuer au Débat.

Le « mozart de la finance » et « l’excellent ministre de l’économie » devenu président de la République est mis en échec. Sa politique de choc fiscal, similaire à celle de son prédécesseur et mentor socialiste François Hollande, a comme prévu étouffé l’économie nationale.

En plus d’une consommation en panne et d’une croissance économique très décevante, le marché de l’emploi n’a jamais paru aussi dévasté qu’en ce moment. Déjà à un niveau record au premier trimestre 2018, le chômage a encore augmenté au deuxième trimestre tandis que les conditions économiques internationales se détériorent sous l’effet conjugué d’une hausse des cours des matières premières et de la guerre commerciale menée par le président américain Donald Trump.

Aussi, l’annonce du ministère du travail rappelant la « baisse » du chômage les deux trimestres précédents est trompeuse puisque l’ajout des catégories D et E aux catégories A, B et C montrait une « baisse » nette de seulement 100 chômeurs (oui, cent) sur un an, depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée.

En pleine affaire Alexandre Benalla, cette annonce d’une nouvelle hausse du chômage semble signer l’échec patent de la politique macroniste puisqu’en dépit d’impôts, de taxes et d’une dette publique sensiblement augmentés, l’économie française ne se porte guère mieux.

Pire, la précarité se développe et le choc fiscal devrait logiquement se poursuivre pour financer un Etat qui n’a toujours pas compris que l’impôt en France a depuis longtemps tué l’impôt. Résultat, les Français payent toujours plus pour avoir moins, sans amélioration aucune de la situation générale. Emmanuel Macron est au pied du mur et son bilan ressemble furieusement à celui de François Hollande dont il fut le principal conseiller économique.

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *