Chez Les Patriotes, Sophie Montel laisse Florian Philippot à sa « divine solitude »

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le grand mercato se poursuit parmi les droites.

Après le départ de Bernard Monot suite à plusieurs décennies passées au Front National (FN) pour rejoindre Nicolas Dupont-Aignan et Debout La France (DLF), l’ex-FN devenue vice-présidente Les Patriotes (LP) Sophie Montel quitte-t-elle ces derniers pour suivre le même chemin ?

Estimant que « nous devons préparer une vaste coalition qui amènera la grande alternance que le pays attend, » Mme Montel ajoute dans un communiqué (1) que « la divine solitude de Florian Philippot (président de LP) est un obstacle. »

Dans ce qui laisse supposer un prochain ralliement à DLF, la députée européenne ajoute que « nul ne gagnera seul et la résistance de l’Italie nous démontre tous les jours que ceux qui veulent que la France survive doivent s’unir au-delà des égos et des appareils. »

Des mots qui rappellent ceux de Nicolas Dupont-Aignan et avec lesquels il sera donc très probablement d’accord. Plus visible médiatiquement, ce dernier pourrait bien engranger les soutiens politiques à mesure que la situation générale se détériore dans le pays.

Notes

(1)

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *