Economie et immigration : l’Italie est un défi majeur pour la France

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Pour résumer, l’Italie est un concentré de la situation qui prévaut actuellement en France: incompétence des gouvernements, chômage endémique, précarité généralisée, invasion migratoire et insécurité augmentée.

Outre que les relations d’Emmanuel Macron avec le nouveau gouvernement italien commencent mal après les « leçons » peu diplomatiques du ministre de l’économie Bruno Le Maire, la majorité italienne M5S-La Ligue présente déjà deux défis majeurs pour la France.

Le programme de 58 pages adopté massivement par les militants italiens souhaite mettre fin à l’austérité dont il est vrai que les résultats ont été très décevants voire nuls en comparaison de son coût économique et social.

Avec une dette publique évaluée à 131% du PIB (2.300 milliards d’euros), l’Italie accuse 1 point de pourcentage de retard en matière de croissance économique par rapport au reste de la zone euro (1,5% contre 2,5%) et souffre d’un taux de chômage de 10,8% en hausse constante depuis 2008.

« Avant d’accuser un gouvernement qui n’a même pas commencé à travailler, M. Le Maire aurait été bien inspiré de constater les échecs des gouvernements italiens précédents dont entre autres le très coûteux et prévisible fiasco du fonds Atlas supposé soutenir le secteur bancaire du pays, » explique un correspondant italien de Le Politique.

l’intégralité de cet article est réservée aux Abonnés

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.