Le nouveau Contrôle technique (CT), plus de sécurité ou nouvel impôt caché ?

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

Le sénateur Jacques Genest (LR) s’inquiète car le contrôle technique (CT) automobile « prendra plus de temps, sera plus cher ». Plus contestable encore, « les automobilistes n’auront plus que 24 heures, contre deux mois auparavant, en cas de défauts jugés critiques pour effectuer les réparations. En cas de non-respect de ce délai, une amende de 135 euros pourra être appliquée avec immobilisation du véhicule, » insiste l’élu de l’Ardèche.

Le nouveau CT entrera en vigueur le 20 mai 2018 et sera plus exigeant, avec un nombre plus élevé de défaillances qui entraîneront une contre-visite selon Securitest. « Le nombre de points contrôlés passera de 123 à 133 et le nombre de défaillances de 453 à plus de 600, » explique la société. Appliqué en vertu d’une directive européenne de 2010, le nouveau CT serait moins sévère qu’il n’y paraît, expliquent les professionnels du secteur contactés par Le Politique.

« Cette obligation de réparation sous 24 heures de défaillances critiques concernera des véhicules qui présentent un problème grave, » explique l’un deux, soit 4% des véhicules selon les estimations. « Pour dédramatiser et de mon point de vue de professionnel, cela concerne des points qui sont essentiels à la sécurité routière. Cela sauvera des vies, » ajoute-t-il. Reste que le délai de 24 heures paraît cependant difficile à respecter.

l’intégralité de cet article est réservée aux Abonnés

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.