La crise migratoire continue, des milliers de migrants arpentent Paris

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

Si même le maire de Paris Anne Hidalgo proteste, c’est que la situation est notoirement mauvaise. Dans un entretien accordé à l’AFP le 5 avril 2018, Mme Hidalgo estime « qu’on voit aujourd’hui réapparaître des campements dans Paris, avec 1.500 personnes porte de la Villette, 800 sur le canal Saint Martin ».

Opposée au projet de loi immigration du ministre de l’intérieur Gérard Collomb qu’elle juge trop hostile aux « migrants », l’élue socialiste ne semble pourtant pas désirer le maintien de ces « migrants » dans les rues de Paris. « On ment aux Français en leur disant que ce serait une crise migratoire passagère et qu’on va la régler avec la loi sur l’immigration, » ajoute-t-elle toutefois dans un éclair de lucidité.

l’intégralité de cet article est réservée aux Abonnés

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Commentaires fermés.