Il était une fois Macron et la fable des Fake News

Suivez Le Politique



Cliquez ici et accédez à tout Le Politique pour 5 euros.

© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Il était une fois un quasi-inconnu, brillant et intelligent, devenu en deux ans président de la République. Emmanuel Macron estime avoir été victime de diffusion de « fausses nouvelles » – autrement appelées « Fake News ». Dès lors, maintenant chef de l’Etat et fort d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale, souhaite-t-il légiférer afin de punir ladite diffusion de fausses nouvelles.

Outre que son objectif est parfaitement légitime – personne ne le conteste – la loi prévoit déjà de tels cas de figure et la sanction légale prévue est déjà suffisamment dure. Ce qu’Emmanuel Macron ne dit pas est que tout cela est une fable voire relève de l’authentique fantaisie.

Le Politique vous explique :

l’intégralité de cet article est réservée aux Abonnés

Abonnez-vous pour 5€ et soutenez Le Politique.
Le Politique est intégralement financé par ses Abonnés:
– Soutenez un média indépendant,
– Accédez à l’intégralité du site,
– Ne lisez que le plus pertinent.

Abonnez-vous ou Connectez-vous

Partager :

Vous êtes des milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre nos publications et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, votre soutien est indispensable:

  1. En ligne avec 2 euros par semaine.
  2. En ligne avec 5 euros par mois.
  3. Par chèque avec 60 euros par an.


© Le Politique, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.