Le gouvernement Macron a perdu la maîtrise du territoire Français

Suivez Le Politique

Les opinions exprimées ci-dessous sont uniquement celles de l'auteur.

Nombreux sont les faits qui prouvent que le territoire français – et à plus grande échelle l’Europe – est devenu une authentique passoire où n’importe qui peut aller et venir en risquant peut-être l’interpellation et certainement aucune sanction. Loin dans ces mots l’idée de refuser l’asile aux véritables réfugiés animés par la tolérance, fuyant une véritable guerre avec femmes et enfants à l’instar des Chrétiens d’Orient à qui les pouvoirs publics n’accordent pourtant guère d’attention.

Cependant est-il aisé de constater que sur le sol français se multiplient les vagues d’arrivée d’individus – majoritairement des hommes jeunes – dont on ne sait absolument rien – pas même leurs véritables âge, nom et prénom – et dont la « migration » ne résulte pas d’une fuite de quelque situation périlleuse ; de l’aveu même de l’ONU et de l’OCDE. Non éligibles à l’asile et le plus souvent dépourvus de tout papier, ils circulent pourtant librement en France.

Imagine-t-on un citoyen français se déplacer en Europe sans porter au moins sa carte d’identité avec lui ? Pourquoi le citoyen français doit-il présenter un papier lorsqu’il embarque en avion ou ferry pendant que des centaines de milliers d’individus étrangers en situation irrégulière déambulent libres comme l’air ? Comment peut-on affirmer lutter contre le terrorisme dans l’ignorance complète ou presque de qui entre ou sort de France ?

Ce sont autant de questions de plus en plus pressantes alors que les « migrations » en provenance du Maghreb – Algérie en particulier – débarquent en Espagne, fruit d’une organisation et d’un calendrier minutieux. L’immigration n’est pas un mal en soi mais sa croissance exponentielle et le flou de sa motivation actuelle portent les germes d’une crise majeure voire même de la fin de l’Europe en tant qu’espace de Liberté, de culture et de civilisation.

Alors que tellement d’inconnus sillonnent l’Europe – rappelons que les terroristes du 13 novembre 2015 ont transité par les filières migratoires – le gouvernement d’Emmanuel Macron semble avoir perdu la maîtrise du territoire national. Il y a donc urgence à rétablir les prérogatives élémentaires de l’Etat, « souverain en son royaume. »

Si comme Macron aller chercher directement l’immigration depuis la Libye part d’un bon sentiment, la hausse d’une immigration déjà très massive paraît certaine sinon encouragée.

Partager :

Vous êtes des centaines de milliers à lire Le Politique, intégralement financé par ses abonnés et donc 100% indépendant. Afin de poursuivre notre développement et d'étoffer notre traitement plus équilibré de l'actualité, nous vous invitons à nous soutenir:

  1. En ligne avec 20 euros par trimestre,
  2. Par chèque ou virement avec 80 euros par an.

Claire Beauchamp

Claire Beauchamp est féministe, libérale et passionnée d'histoire politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *